Colloques et journées d'études

Journée d’études “Conspicuous Privacy : Charity in Versailles under Louis XIV

Journée d’études – 14 octobre 2019, Versailles)

Journée d’études conjointe organisée par le Danish National Research Foundation Centre for Privacy Studies de l’université de Copenhague et le Centre de recherche du château de Versailles avec le soutien du Danmarks frie forskningfond. Independant research fund denmark.

La charité a toujours joué un rôle important dans la tradition judéo-chrétienne. La Bible ordonne aux riches de prêter attention aux besoins des pauvres et de les aider, mais elle enseigne aussi que ceux qui donnent doivent être discrets et ne pas faire étalage de leurs actes charitables. Dans Matthieu 6.4, nous lisons : « Afin que ton aumône soit dans le secret, et ton Père, qui voit [ce qui se fait] en secret t’en récompensera publiquement ».

Cependant, dans la France d’Ancien Régime, les nobles vantaient leurs actes de charité, souvent dans des performances complexes avec une mise en scène détaillée. Le Mandé royal, une cérémonie séculaire au cours de laquelle le roi lavait les pieds de 13 enfants pauvres, est sans doute l’exemple ultime de ces somptueuses manifestations de charité.

L’exercice de la charité servait à remplir les devoirs religieux des personnes aisées, mais il contribuait aussi à consolider et à renforcer leurs prétentions au pouvoir politique. L’efficacité des actes de charité a été co-constituée à la fois par l’engagement religieux et par les intérêts politiques, et la charité a fonctionné dans la mesure où elle a été accomplie pour le bien des sujets pauvres mais aussi pour des pairs nobles.

Axes de la journée d’études

Il y a un paradoxe apparent entre la confidentialité normative des actes de bienfaisance et l’étalage public de ces actes qui s’est produit dans la réalité. Ce paradoxe soulève plusieurs axes de recherche intéressants :

  • Quelles raisons les donateurs ont-ils mis en avant pour justifier la publicité de leurs actes de bienfaisance ?
  • Comment les nobles ont-ils décidé des actes de charité à commanditer ?
  • Comment les nobles ont-ils montré aux autres qu’ils faisaient œuvre de charité ?
  • Quelles sont les preuves historiques de l’existence d’actes de bienfaisance privés ?
  • Qui a été jugé digne de recevoir de l’aide ?
  • Quelles étaient les conditions attachées à cette aide ?
  • Pauvres et riches partageaient-ils le même espace lors d’un acte de charité ? Comment cela se produisait-il ?
  • Quelles étaient les infrastructures matérielles pour soutenir les actes de charité ?

Organisateurs : Natália da Silva Perez et Lars Cyril Nørgaard

JPEG - 1.5 Mo
Programme
Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV