Ressources documentaires

La pompe funèbre du chancelier Séguier à l’église des Révérends Pères de l’Oratoire, le 5 mai 1672

Évènement faisant partie du corpus « Sources des fêtes et des cérémonies décorées par Charles Le Brun (1660-1687) » que Gaëlle Lafage, docteur en histoire de l’art, a rassemblé pour accompagner la publication de son ouvrage « Charles Le Brun décorateur de fêtes » (Presses universitaires de Rennes, 2015).

Présentation

Cette cérémonie est très particulière. Elle est la seule, dans le corpus des ouvrages éphémères de Le Brun à ne pas louer Louis XIV. Elle fut ordonnée par le peintre lui-même au nom de l’Académie royale de peinture et de sculpture, sans qu’aucun commanditaire n’intervînt. Par cette pompe funèbre, Le Brun rendait un dernier hommage à son protecteur, le chancelier de France, Pierre Séguier, qu’il avait rencontré très jeune et qui l’avait soutenu durant toute sa carrière. Le peintre créa à cette occasion l’un de ses décors les plus magnifiques, animé par un discours sur la mort et le pouvoir de la peinture. Tous les arts étaient réunis dans cette cérémonie très admirée. La splendeur de la pompe funèbre organisée par Le Brun, l’une des premières à la Cour de France, équivalait bien les cérémonies officielles. L’église avait été entièrement métamorphosée pour l’occasion. La vie du chancelier était retracée dans une suite de tableaux disposés tout autour de la nef et un gigantesque catafalque touchant la voûte s’élevait au centre de l’édifice. Les arts y luttaient contre la mort et le temps pour finalement triompher.

Les sources sur cette cérémonie sont très abondantes. Le Brun, qui mit tant d’efforts pour la réalisation de cette pompe funèbre voulut en conserver le souvenir. Bien qu’éphémère, ce dernier hommage, transmis à la postérité par l’image et l’écrit, contribuait à la gloire éternelle qu’il souhaitait pour son protecteur.

Liste des sources

Sources figurées

  • Dessins

ANONYME, Deux projets de catafalques présentés de moitié et accolés l’un à l’autre, plume et encre noire, lavis gris et noir, Paris, Bibliothèque de l’Institut nationale de l’histoire de l’ar, OA 308

CHAUVEAU François d’après Charles Le Brun, Louis XIII mourant recommande son fils et son État au chancelier 1672, plume et encre brune, lavis gris, sur une esquisse à la sanguine, collection particulière

CHAUVEAU François d’après Charles Le Brun, Le chancelier Séguier entrant dans la ville de Rouen, 1672, plume et encre brune, lavis gris, sur esquisse à la sanguine, collection particulière

LE BRUN Charles (ou collaborateur ?), Cadre allégorique pour la pompe funèbre de Séguier, 1672, dessin à la pierre noire et lavis gris, mis au carreau à la pierre noire, Providence, Museum of Art, Rhode Island School of Design, no 49 473

LE BRUN Charles, Cadre allégorique pour la pompe funèbre de Séguier, 1672, dessin à la pierre noire, plume et encre noire, lavis gris, Madrid, Biblioteca Nacional, inv. 8925

LE BRUN Charles (collaborateur de), Louis XIII mourant recommande son fils et son État au chancelier, 1672, dessin au crayon noir et lavis gris, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, MAS. 1017

LE BRUN Charles (collaborateur de), Le chancelier Séguier distribuant des pensions, 1672, dessin à la pierre noire et lavis gris, mis au carreau à la pierre noire, Paris, Musée du Louvre, département des Arts Graphiques, Inv. 29616

LE BRUN Charles (collaborateur de), Le chancelier Séguier entrant dans la ville de Rouen, 1672, dessin au crayon noir et lavis gris, Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, MAS. 1018

LE BRUN Charles (collaborateur de), Étude pour la pompe funèbre du chancelier Séguier, 1672, dessin à la sanguine, Stockholm, Nationalmuseum, NMH CC 1606

VERDIER François, Cadre allégorique pour la pompe funèbre de Séguier, 1672, dessin à la sanguine et pierre noire, mise au carreau à la pierre noire, trait d’encadrement à l’encre, quelques traits repassés à la pointe, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Réserve B6 a boîte écu

  • Estampes

AUDRAN Girard, Composition allégorique à la mémoire du chancelier Séguier, 1672, burin, 1er état, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Rés. Ed 66 a, vol. 3, fol. 1 (IFF 82)

AUDRAN Girard, Quatre figures de mort drapées, 1672, estampe, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Rés. Ed 66 a, vol. 6, fol. 30 (IFF 191)

AUDRAN Girard, Quatre figures de femmes, les Vertus, 1672, estampe, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Rés. Ed 66 a, vol. 6, fol. 31 (IFF 192)

LECLERC Sébastien, Pompe funèbre du chancelier Séguier, 1672, estampe, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la Photographie, Ed. 59c, no 812 (IFF 812)

Sources manuscrites

  • Archives nationales

MM 623, p. 366 : Journal Domestique de l’Oratoire

  • École nationale des Beaux-Arts

Ms. 11, t. 1, p. 282‑306 : Registre des délibérations de l’Académie

Ms. 48 VII : Lettre de Jaillot à l’Académie du 19 mars 1672

Ms. 556, carton I : Comptes de l’Académie pour l’année 1672

Sources imprimées

Gazette de France, 1672, no 59, p. 466-467

DESPORTES Claude-François, « Vie de Charles Le Brun, premier peintre du roi », dans Vie des premiers peintres du roi, depuis M. Le Brun jusqu’à présent, éd. par François-Bernard Lépicié, Paris, Durand et Pissot fils,1752, t. I, p. 47-50

DUCHESNE François, Histoire des chanceliers et Gardes des sceaux de France, Paris, l’auteur, 1680, p. 812-813

LIBIEN André, Entretiens sur les vies et les ouvrages des plus excellents peintres anciens et modernes, Paris, Pierre Le Petit et Sébastien Mabre Cramoisy, 1688, p. 120-154

GUILLET DE SAINT-GEORGES Georges, « Mémoire historique des principaux ouvrages de Charles Le Brun », dans Mémoires inédits sur la vie et les ouvrages des membres de l’Académie royale de Peinture et Sculpture, publiés d’après les manuscrits conservés à l’École impériale des Beaux-Arts, éd. par Philippe de Chennevières, Louis Dussieux, Paul Mantz, Anatole de Montaiglon, Eudore Soulié, Paris, J.B. Dumoulin, 1854, t. I, p.29

NESTRIER Claude‑François, Des décorations funèbres ou où il est amplement traité des Tentures, des Lumières, des Mausolées, Catafalques, Inscriptions et autres ornemens funebres. Avec tout ce qui s’est fais de plus considerable depuis plus d’un siecle, pour les Papes, Empereurs, Rois, Reines, Cardinaux, Princes, Prelats, Sçavans et personnes Illustres en Naissance, Vertu et Dignité, Paris, R. J. B. de la Caille, 1683, p. 149, 255-256

NIVELON Claude, Vie de Charles Le Brun et description détaillée de ses ouvrages, éd. par Lorenzo Pericolo, Genève, Droz, 2004, p. 400-401

Procès-verbaux de l’Académie royale de peinture et de sculpture, 1648-1793, éd. par Anatole de Montaiglon, Paris, J. Baur, 1878,t. I, p. 371-398 ; t. II, p. 110 ; t. III, p. 37, 38, 112, 117

VIGNÉ Madame de, Correspondance, éd. par Roger Duchêne, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1972, vol. 1, p. 502-504

Documents

 

PDF - 379.5 ko
Procès-verbaux et comptes de l’Académie

 

PDF - 468.1 ko
Description de Félibien dans ses Entretiens

 

PDF - 341.3 ko
Lettre de Madame de Sévigné

 

PDF - 459.7 ko
Oraison funèbre du père Laisné

 

Site réalisé avec le soutien de :
Château de Versailles
Conseil général des Yvelines
©CRCV